Actualités > Offre Postdoct - Autoconsommation à l’échelle quartier et flexibilité (H/F)

Du 1er septembre 2021 au 1er septembre

Offre chercheur Post-doctoral - Autoconsommation à l’échelle quartier et flexibilité (H/F)

Etablissement d’accueil : LaSIE, Université de La Rochelle, France
Type de contrat : Contrat de travail de 12 mois en tant qu’ingénieur de recherche
Début du contrat : Septembre 2021

Missions
L’autoconsommation est un nouvel usage qui consiste à consommer tout ou partie de l’énergie que l’on produit. De nombreuses opérations d’autoconsommations (collectives ou individuelles) se développent au sein des territoires, avec une accélération au cours des dernières années grâce à la levée de certains verrous réglementaires. Pour favoriser ce développement et susciter l’engouement sociétal, il est nécessaire d’évaluer de façon transparente l’impact carbone de l’autoconsommation. Il faut éviter les phénomènes de transfert ou de substitution par des solutions plus carbonées. La difficulté de ce type d’évaluation vient principalement de l’évaluation dynamique de l’impact pour le réseau électrique national. Or il n’existe pas à ce jour de méthodologie permettant d’évaluer l’impact carbone de l’autoconsommation à l’échelle d’un quartier.

Le projet Ademe RECA (Réduction d’Émissions Carbone pour l’Autoconsommation d’énergies renouvelables) a pour objectif de définir une méthode de comptabilisation de l’impact carbone de l’autoconsommation d’énergie d’origine renouvelable, suivant différents périmètres géographiques et différents contextes énergétiques. Ce projet regroupe quatre partenaires :

  • l’association Atlantech, qui coordonne le projet, intègre l’ensemble des parties prenantes, et développe une méthodologie simplifiée ;
  • le LaSIE/La Rochelle Université, qui intervient sur l’ACV des systèmes énergétiques et l’analyse de sensibilité ;
  • le Centre Efficacité énergétique des Systèmes (CES), centre de recherche commun à MINES ParisTech et ARMINES, qui développe le modèle de mix électrique marginal et la méthodologie ACV ;
  • ENGIE, qui intervient sur l’énergétique du quartier et le pilotage des différents systèmes.
    Le projet consiste à réaliser l’analyse des approches ACV, à construire et à valider une méthodologie basée sur le quartier d’Atlantech (Lagord) et à en déduire l’organisation nécessaire des acteurs pour assurer une optimisation de l’impact carbone des projets. Il s’agit notamment d’évaluer l’influence des différents systèmes de production d’énergie et d’analyser la pertinence d’un pilotage intelligent des systèmes (via de la flexibilité, le stockage) pour contribuer à l’amélioration des performances environnementales.

Dans le cadre de ce projet et en appui sur la thématique de la flexibilité énergétique, le LaSIE recrute un chercheur pour développer des méthodes de comptabilisation carbone adaptées à l’autoconsommation collective.

Activités
Les travaux de recherches viendront compléter les résultats obtenus par le CES sur l’évaluation attributionnelle et conséquentielle d’une opération d’autoconsommation. Ces études doivent être poursuivies afin de prendre en compte (notamment) différents types de systèmes et différentes stratégies de pilotage. Le post-doctorant travaillera donc à partir des modèles développés sur :

  • l’analyse de sensibilité des l’évaluation carbone de l’autoconsommation (identification des paramètres influant) ;
  • la consolidation des résultats dans diverses configurations (profil de consommation, systèmes de production, pilotage) ;
  • la proposition de recommandations pour le développement d’une méthode simplifiée ;
  • l’évaluation de stratégies de pilotage des usages thermiques adaptés à l’autoconsommation (incluant la prévision du levier de flexibilité).

En complément des missions de réalisation du projet scientifique, des missions de diffusion sont attendues avec notamment :

  • l’interaction avec les partenaires scientifiques du projet ;
  • la valorisation des résultats via la participation à des congrès ;
  • la production scientifique via des publications dans des revues.

Compétences attendues
Titulaire d’un doctorat, le ou la candidate devra posséder des compétences dans les domaines de l’énergétique du bâtiment et de la modélisation. Des connaissances en ACV seraient appréciées. Des bases en programmation scientifique seront nécessaires (e.g. Python). La maîtrise orale et écrite de l’anglais est requise. Par ailleurs, le ou la candidate devra se montrer curieux et autonome.

Contexte de travail
Le chercheur sera basé au LaSIE (Laboratoire des Sciences de l’Ingénieur pour l’Environnement), une unité mixte de recherche CNRS-La Rochelle Université (UMR 7356). L’unité réunit un large spectre de compétences avec des approches intégrées depuis l’échelle atomique jusqu’au matériau, au bâti et son environnement à différentes échelles de temps et d’espace. Le chercheur travaillera sous la responsabilité d’un enseignant-chercheur. Il sera intégré à l’équipe de recherche Bâtiments et Ville Durable (BVD) au sein du Laboratoire LaSIE.

Contraintes et risques
Des déplacements ponctuels en France ou à l’étranger, pour des réunions de consortium ou des séminaires, sont à prévoir.

Mots-clés
Autoconsommation collective ; quartier ; ACV des systèmes énergétiques ; mix marginal ; flexibilité

Modalités et responsable scientifique
Transmettre un CV détaillé, lettres de motivation et de recommandation, liste de publications, diplôme de doctorat et tout autre élément utile à :
Jérôme LE DREAU (Université de La Rochelle, laboratoire LaSIE) – jledreau@univ-lr.fr – 05 46 45 72 66

publie le mardi 15 juin 2021