Projets programmes nationaux > 2017-2020 NOVELIANT

Conception de nouveaux matériaux de construction pour une meilleure valorisation des déchets du BTP : Granulats recyclés pour la construction routière, la protection côtière et le béton prêt à l’emploi

Durée : 36 mois
Coordinateur : LaSIE
Partenaires : Région Nouvelle Aquitaine, ADEME, SIAME, Charier TP
Montant total de l’aide 190 200 euros

Résumé :

Le projet NOVELIANT s’intègre dans une démarche globale de préservation des ressources en granulats naturels et de gestion des déchets inertes du BTP. Á l’échelle de la Région Nouvelle Aquitaine, l’enjeu est important puisque l’approvisionnement en granulats se tarit par manque de carrières face à une demande toujours plus forte en matière première. Plusieurs filières à forte valeur ajoutée peuvent être créées par une meilleure valorisation des déchets du BTP. Déjà existante, la filière consistant à produire, par concassage de déchets inertes, des graves recyclées destinées aux chaussées peut encore se renforcer, en exploitant les performances réelles de ces matériaux. De précédents travaux du LaSIE ont montré que les graves recyclées peuvent présenter des propriétés mécaniques bien supérieures à celles des graves de carrière. La seconde filière envisagée dans le projet est innovante : elle repose sur une utilisation de la fraction sableuse des graves recyclées comme matière première pour la production des liants hydrauliques routiers (LHR). Précisons que la fraction plus grossière des granulats recyclés est plus facilement incorporable dans la fabrication de nouveaux bétons. Les LHR utilisés pour le traitement des sols permettent d’améliorer leur portance sans avoir recours à un apport de remblai. Cette solution technique est donc une source d’économie de ressources naturelles.
Pour mener à bien le projet, le LaSIE (Université de La Rochelle) s’associe au SIAME (Université de Pau) et à un partenaire socio-économique, Planète Recyclage, filiale de l’Entreprise Charier. La finalité du projet est d’apporter à l’entreprise, et plus généralement aux entreprises de la Région, les données qui permettront de supporter le développement des deux filières envisagées (graves recyclées et LHR).
Dans le cas des graves recyclées, nos travaux de recherche porteront d’abord sur la méthodologie d’investigation de ces matériaux, de la détermination de leur composition par analyse d’images à l’étude de leur comportement mécanique sur des échantillons de taille réduite. Il s’agira ensuite de comprendre précisément l’origine de leur réactivité (hydraulicité, pouzzolanicité, carbonatation) et l’influence de la matière première. Nous chercherons enfin à intégrer le comportement réel des graves recyclés dans les modèles de dimensionnement des chaussées. Dans le cas des LHR, il s’agira d’identifier l’effet des fines issues de graves recyclées sur la réactivité globale de LHR, composés par mélange de clinker et de fines. En plus de campagnes expérimentales sur mortiers normalisées, nous investiguerons l’utilisation des LHR mis au point pour le traitement de sols de différentes natures, depuis leur module élastique en traction jusqu’au risque de gonflement. Enfin, une évaluation de cette nouvelle filière sera menée de points de vue économique et de l’impact environnemental avec le partenaire industriel.

publie le mercredi 24 octobre 2018