Projets programmes nationaux > 2015-2020 CITEE [CPER-FEDER]

Composants InnovanTs pour les Enveloppes des bâtimEnts

Financement : CPER-FEDER
Partenaires : LaSIE (coordination), Tipee
Participants : Patrick Salagnac, Jérôme Le Dréau, Manon Rendu

Résumé

Pour mettre en œuvre les objectifs ambitieux de l’Europe en matière d’efficacité énergétique, la
construction de bâtiments ou leur réhabilitation passent par l’intégration de systèmes d’enveloppe
innovants, performants et adaptés aux changements climatiques (augmentation des températures,
épisodes caniculaires…). L’enveloppe du bâtiment représente l’interface entre le milieu extérieur
soumis aux aléas météorologiques et le milieu ambiant intérieur.
Cette enveloppe passive jusqu’à présent est en train d’évoluer vers un objet plus complexe et
multifonctionnel qui lui permet d’intégrer de nouveaux matériaux et de nouvelles fonctionnalités
telles que le stockage/destockage de chaleur, la capacité d’intégrer des éléments de ventilation, la
production d’énergie, la valorisation de ressources énergétiques renouvelables, la capacité de
renforcer ses performances thermiques d’isolation… Les enveloppes de bâtiments deviennent donc
des éléments dont les caractéristiques peuvent évoluer au cours de la journée et/ou de l’année.

L’objectif du projet CITEE est de développer à la fois des méthodologies de caractérisation
d’enveloppe, ainsi que de nouveaux composants d’enveloppe multifonctionnels.
En effet, il est nécessaire de travailler sur des tests de caractérisation et de diagnostic de ces parois
s’appuyant sur des méthodologies précises, facilement applicables et robustes. Les méthodes de
mesures et d’identification de paramètres thermiques en régime permanent et transitoire ont été
initiées et raffinées au cours des projets Européen Passys et Paslink et de l’Annexe 58 de l’AIE.
Cependant, les nouveaux composants de bâtiment (e.g. façades adaptatives ou actives) nécessitent
le développement de méthodologies et modèles avancés, prenant en compte des phénomènes
physiques complexes (e.g. convection naturelle, transferts couplés de chaleur et de masse).
De nouveaux composants d’enveloppe pour les bâtiments doivent également être développés pour
répondre à la fois aux contraintes sur le confort d’hiver et sur le confort d’été. Les façades actives
permettent de s'adapter aux conditions météorologiques (jour/nuit, saison) et aux besoins
fonctionnels avec un apport d'énergie minimum. De nouvelles fonctionnalités peuvent également
être intégrées, tels un contrôle dynamique (thermochromes, photochromes, électrochromes, etc), la
ventilation (effet pariétodynamique, double-peau), un système de chauffage ou encore la génération
d’énergie.

Ces méthodologies et technologies sont testées sur des cellules-tests sur la plateforme test de Tipee
à La Rochelle ([Tipee->https://www.plateforme-tipee.com/laboratoire-dessais/]). Cet équipement à
échelle 1 permet d’accrocher de manière hermétique des éléments de façade (de dimensions 3 m × 3
m) ou de toiture (3 m × 4 m) et de tester leurs performances en conditions réelles.

publie le lundi 27 août 2018