Actualités > Offre thèse Optimisation de la gestion de l’impact des pollutions gazeuses des sols sur la qualité d’air intérieur

Offre thèse Optimisation de la gestion de l’impact des pollutions gazeuses des sols sur la qualité d’air intérieur

Etablissement d’accueil  : CSTB et LaSIE, Université La Rochelle
Lieu de travail  : Grenoble, France.
Spécialité  : Génie Civil
Financement  : CSTB
Début du contrat  : Novembre 2018

Description du poste
Sujet : Modélisation des transferts des polluants gazeux du sol (radon, sols polluées) vers l’intérieur des bâtiments
Mots clés : polluants du sol ; transferts ; bâtiment ; qualité de l’air intérieur ; modélisation ; simulation.
Contexte :
Il existe une préoccupation croissante quant à la qualité sanitaire des bâtiments au regard des polluants gazeux des sols. Dans le domaine de la gestion des anciennes friches urbaines, il s’agit d’enjeux économiques et sociaux importants vis-à-vis de la réappropriation de ces terrains, notamment pour éviter l’étalement urbain, dans des conditions sanitaires acceptables. Dans le domaine de la gestion du radon (gaz radioactif présent naturellement dans les sols) dans les bâtiments, considéré comme un enjeu sanitaire majeur en population générale, il apparait important d’optimiser la démarche d’évaluation et de gestion des risques ainsi que le développement d’outils de communication vers le grand public. En lien avec le développement de différentes études conduites dans ces domaines, on constate une utilisation de plus en plus importante d’outils de modélisation en support à ces différents objectifs, pouvant se décliner différemment selon l’objectif des études. Or, il apparait que les modèles utilisés ne sont pas toujours très précis ni adaptés aux objectifs visés ; ce qui peut nuire in fine à l’efficacité et l’optimisation des politiques de gestions mises en place dans ces différents domaines.
Travaux de recherche
L’objectif général du projet sera l’acquisition de compétences élevées dans différentes techniques de modélisation pour évaluer la concentration d’exposition aux polluants gazeux du sol (radon, sols polluées) à l’intérieur des bâtiments en fonction de l’ensemble des paramètres déterminants (nature du sol, typologie de bâtiment, typologie de source de pollution dans le sol.
Actuellement, différents modèles ont été développés pour évaluer l’impact des polluants gazeux du sol sur les concentrations intérieures des bâtiments. Différents types de modélisation ont été entrepris : modélisation déterministe : modèles numériques ou analytiques, modélisation statistique. L’intérêt pour l’utilisation d’un type de modélisation est lié notamment à l’objectif d’une étude (évaluation sanitaire pour une configuration particulière, études de sensibilité, conception et dimensionnement de solutions techniques de protection, outils d’aide à la décision, outils de communication, impact de politiques de santé publique.
Dans un premier temps, ce projet propose d’effectuer un état de l’art sur les différentes méthodes de modélisation avec une analyse critique de leur utilisation : forces, limites, domaine d’application potentiel. Parallèlement une analyse sera conduite sur le choix et la pertinence de méthodes de modélisation dans différents domaines d’application (évaluation sanitaire, conception et dimensionnement des solutions de protection ...).
En fonction de ces résultats, et en repartant de travaux de thèse précédemment réalisés au CSTB (Thierno Diallo), des développements supplémentaires dans certains domaines seront proposés : prise en compte de différentes typologies de sources de polluants des sols, interaction avec la variabilité des conditions environnementales (sol, environnements extérieur et intérieur).
Profil du candidat
Bac + 5 (Master 2 ou Ecole d’ingénieurs).
Formation en mécanique des fluides, en transfert de masse et en transfert thermique (analytique et numérique).
Connaissance d’un langage de programmation type C, Fortran, …
Compétences en utilisation de code de calcul CFD (Fluent®, Comsol®,…).
Un bon niveau en anglais (lu, écrit, parlé) sera apprécié.
Des déplacements occasionnels en France et à l’étranger pourront être prévus.
Contacts et modalités
Transmettre un CV détaillé, lettres de motivation et de recommandation, notes de master et tout autre élément utile à :
• Bernard Collignan (bernard.collignan@cstb.fr) (CSTB Grenoble)
• Marc Abadie (marc.abadie@univ-lr.fr) (Université de La Rochelle, laboratoire LaSIE)

publie le jeudi 5 juillet 2018