Axe AB > Méthodes numériques avancées pour les phénomènes de transfert

AB methodes numériques [GEN]

Nous développons des outils numériques robustes et utilisables pour des prédictions sur des grands intervalles de temps et dans des gros volumes pour les nombreux problèmes de simulation dans le bâtiment ou des problèmes multi-échelles. Deux grandes approches sont développées au sein de l’axe :

  • Schémas numériques préservant les propriétés physiques du modèle continu. Il s’agit essentiellement de méthodes dites intégrateurs géométriques qui sont une généralisation des intégrateurs symplectiques. Ces schémas sont assez robustes pour les gros maillages.
  • Méthodes de réduction de modèles de type POD, APR, PGD (Proper Generalized Decomposition) pour le calcul en temps réel. On développe plus particulièrement des approches pour la construction de modèles réduits évoluant en fonction des paramètres physiques ou géométriques en vue de contrôle actif ou d’optimisation. Nous nous intéressons aussi à l’obtention de résultats mathématiques rigoureux sur la réduction de modèles.
  • Méthodes de lattice Boltzmann sur cartes graphiques (GPU). Le caractère massivement parallèle de cette approche permet de faire des simulations en temps quasi-réel.
publie le mardi 5 mars 2013