Projets programmes nationaux > 2015-2018 EVALSDS [ADEME]

EVALuation de la performance des Systèmes de Dépressurisation du Sol pour réduire l’entrée des polluants gazeux du sol dans les bâtiments

Financement : ADEME - CORTEA (Connaissances, Réduction à la source et Traitement des Emissions dans l’Air)
Partenaires : LaSIE (coordination), CSTB, CERIC (POUJOULAT)
Participants : M. Abadie, F. Allard

Résumé

Le projet « EVALuation de la performance des Systèmes de Dépressurisation du Sol à fonctionnement naturel (EVALSDS) » vise à l’évaluation expérimentale et par modélisation de la performance des mesures de réduction du transfert des polluants gazeux du sol vers les environnements intérieurs des bâtiments par des Systèmes de Dépressurisation du Sol (SDS) à fonctionnement naturel. Les expérimentations en vraie grandeur (maison neuve Eurêka équipée) ont permis de valider un modèle de dimensionnement de ce type de système avec lequel des études paramétriques ont été conduites pour définir le domaine de fonctionnement. Les résultats des essais dans la maison test ont permis de quantifier l’augmentation des débits extraits induits par un chapeau extracteur statique optimisé par rapport à un chapeau plus standard. Ce chapeau a également montré une capacité à limiter la durée d’inversion d’écoulement d’air dans le conduit du SDS et donc un meilleur fonctionnement du système. De plus, les mesures ont montré qu’une surpression du bâtiment (représentative d’un système de ventilation par soufflage ou double-flux) permet d’augmenter les débits extraits et de limiter les inversions. A l’inverse, un système de ventilation par extraction (mise en dépression du bâtiment) augmente les risques d’inversion et induit des débits extraits plus faibles. L’évaluation de la performance d’un SDS passif sous différentes conditions climatiques représentatives du territoire métropolitain français à l’aide du modèle de dimensionnement a permis de faire ressortir que, pour des bâtiments de faible hauteur (jusqu’à R+4), un conduit de 20 cm de diamètre permet d’obtenir une efficacité optimale. Ce modèle a également confirmé les observations expérimentales concernant l’amélioration de l’efficacité du système avec un chapeau extracteur statique optimisé et sa détérioration lorsque le système est en connexion directe avec un bâtiment en dépression. Enfin, un guide a été rédigé à destination des professionnels du bâtiment pour concevoir, dimensionner, installer et maintenir ce type de système pour des bâtiments neufs.

publie le vendredi 13 avril 2018